5 éléments à considérer pour des mesures flexibles en santé

photo de profilSerena Rampa le lundi 6 décembre 2021

Vous avez opté pour donner à vos collaborateurs la possibilité de choisir leur lieu et leur moment de travail ? Fantastique, vous êtes en beau chemin vers plus de flexibilité ! Cependant, pour assurer le succès de votre démarche dans votre organisation, il est important de veiller à certains éléments. 

Vous aurez ainsi toutes les chances de favoriser la santé de vos collaborateurs ainsi que l’implantation durable de ces nouveaux modes de fonctionnement.

 

L’ergonomie 

 

En mode nomade ou à la maison, il est important de maintenir une bonne posture et de bien utiliser les outils recommandés (souris ergonomique, chaise ajustable, banc pour les pieds, hauteur du plan de travail, etc). Donnez des indications claires à vos gens et offrez-leur de bénéficier de conseils de professionnels quant à un ajustement optimal de leur poste de travail.

 

Attention à la « connexionnite » 

 

L’American Psychological Association a publié les résultats d’un sondage en 2013 qui révèle que 53 % des employés consultent leurs courriels professionnels durant la fin de semaine, 52 % avant et après les heures de bureau, 54 % durant leurs journées de maladie et 44 % durant leurs vacances. 

Voici quelques mesures afin de contrer les effets négatifs d’avoir le travail toujours à portée de main :

  • Fixer des périodes de déconnexion, obligatoires ou suggérées.
  • Valoriser les pauses qui rechargent réellement les batteries.
  • Éviter les « marathons » d’heures.
  • Indiquer que la flexibilité ne doit pas se faire au détriment du sommeil (travailler trop tard ou trop tôt).
  •  Fixer une latitude dans la réponse aux courriels.

 

L’isolement 

 

Un des facteurs de protection en santé psychologique à ne pas négliger est le soutien social, c’est-à-dire les relations de qualité avec les collègues et avec son gestionnaire. Pour ce faire :

  • Veillez à organiser des activités où les collaborateurs se côtoient et échangent, même s’ils travaillent à distance.
  • Maintenez une ambiance conviviale et favoriser le travail d’équipe.
  • Axez les échanges sur la civilité et la résolution rapide des conflits.

 

La supervision 
 

La micro-gestion peut augmenter grandement le stress de vos collaborateurs et les faire renoncer aux mesures flexibles. Il en va de même pour l’absence de directives claires. Afin de garder les règles du jeu accessibles, indiquez vos attentes, les périodes de présence communes ainsi que les réunions où la présence de tous est requise. Offrez également une rétroaction constante et de qualité, dans le but de maintenir une communication optimale. Veillez également à bien répartir le travail, établissez un calendrier réaliste et repoussez farouchement les « fausses urgences » !

 

Et pour finir : la culture, facteur de succès !

 

Mesures flexibles, ok. Mais il faut tenir également compte de la culture organisationnelle. La culture, c’est la conversation dans l’entreprise. C’est ce qui dicte les comportements qui seront réellement adoptés. Si dans un département, il est « mal vu » de partir avant 18 h ou si un gestionnaire fait les gros yeux quand il entend « vacances illimitées », soyez certain que les mesures offertes resteront inutilisées. Il y aurait donc peu de retour sur investissement n’est-ce pas ? Pensez à appliquer ces 5 recommandations pour obtenir un résultat durable et des mesures flexibles qui sont utilisées à bon escient par vos employés!

 

Références :