« Instaurer les congés menstruels, c’est encourager toutes nos collaboratrices à en bénéficier »

photo de profilAlix Fieux le vendredi 25 mars 2022

Instaurer des congés menstruels est une action forte de sens. Pour Clark Influence, cela va de pair avec la nécessité d’encourager les collaboratrices à oser réellement bénéficier de cette mesure, sans crainte et en toute confiance.

Dans le cadre du projet Flow Menstruel, Flow poursuit ses rencontres sur la thématique des menstruations et va à la découverte de Clark Influence : une agence d’influence marketing montréalaise fondée et dirigée par Nicolas Bon. Sensibilisé sur ce sujet grâce à ses collaboratrices, il a décidé d’instaurer la possibilité pour son équipe de prendre des congés menstruels. Il nous raconte cette initiative et nous permet de saisir l’importance d’une communication et d’une confiance réciproques entre employeur et employé.e.s pour que les congés menstruels soient réellement pratiqués au bénéfice de toutes.

 

En tant que gestionnaire, être à l’écoute de ses collaboratrices

« J’ai d’abord été sensibilisé au sujet des menstruations grâce à une collaboratrice qui tient son propre podcast appelé « Sous le nombril » : elle m’a permis de réaliser ce que les cycles féminins peuvent engendrer comme conséquences pour le quotidien des femmes, notamment en termes de douleurs et d’inconfort au travail. J’ai également appris que les douleurs menstruelles étaient la première cause d’absentéisme des femmes de moins de 25 ans » présente Nicolas Bon. Conscient que ce sujet concerne une belle partie de son équipe, ce gestionnaire a ainsi décidé d’instaurer la possibilité pour ses employées de prendre des congés menstruels.

Nicolas Bon précise : « En réalité, cette mesure s’intègre dans une démarche globale visant à favoriser le bien-être de nos talents chez Clark Influence. Concernant les congés menstruels précisément, nous souhaitons offrir plus de flexibilité et de temps de repos aux femmes qui en ressentent le besoin. Concrètement, nous n’avons pas défini un nombre de jours fixe dédiés à ces congés menstruels car nous considérons que chaque femme étant unique, les besoins de chacune sont spécifiques. De ce fait, nos collaboratrices sont autonomes dans la gestion de ce congé menstruel et peuvent choisir de prendre une demi-journée, une journée complète, ou de bénéficier d’horaires flexibles ».

Un double défi : oser parler des règles pour encourager la prise des congés menstruels

Si cette initiative est un premier et grand pas pour reconnaître l’impact des menstruations sur le travail des femmes, il est aussi essentiel d’observer comment cette mesure est réellement mise en pratique en entreprise. Cela permet de mesurer le degré d’aisance et de confiance des femmes, plus ou moins prêtes à réellement prendre leurs congés menstruels. Car c’est une chose de savoir que l’on peut accéder à cette mesure, c’en est une autre de dire « Oui, aujourd’hui j’ai mes règles et je prends ma journée ».

Chez Clark Influence, Nicolas Bon et Anne Julie Karcher, Directrice de compte - également impliquée dans cette initiative - sont tout à fait conscient.e.s de cette réalité.

« D’après un sondage que nous avons mené en interne dans l’agence, tous nos employés encouragent cette initiative. Pour le moment, 50 % des femmes ont utilisé leur congé menstruel » explique le gestionnaire. « Nous nous sommes donc interrogés sur les raisons faisant que certaines collaboratrices n’en avaient pas encore bénéficié : pour certaines, elles nous ont confié ne pas en ressentir le besoin physique et pour d’autres, elles admettent ne pas encore avoir osé en bénéficier pour continuer à assurer pleinement leurs missions, notamment durant les périodes de travail plus intenses ».

C’est ici qu’intervient un double défi. D’une part pour les employeurs, le défi d’encourager les équipes à réellement pratiquer le congé menstruel et d’autre part, pour les collaboratrices, d’oser communiquer leur ressenti et leurs besoins sur le sujet. En effet, comme l’écrit justement Aline Bœuf, spécialiste de l’expérience du cycle menstruel dans le monde professionnel, pour instaurer les congés menstruels de façon réellement bénéfique et efficace, « il faut d’abord pourvoir parler librement des règles ». Pour les collaboratrices, cela implique le courage et la confiance nécessaires pour oser dire « Je saigne et je serai peut-être moins disponible aujourd’hui ».

 

Clark Influence semble en belle voie pour faire avancer le sujet !

« Je suis conscient que la conciliation entre les impératifs du travail et les congés menstruels n’est pas évidente à gérer dans la réalité » note Nicolas Bon. « Nous sommes donc attentifs pour que la vie de l’agence soit compatible avec les congés menstruels que nous voulons encourager ! Ce qui est certain est que notre initiative amène plus de confort, d’ouverture et de progressisme dans notre équipe. Nous allons donc continuer à pousser cette mesure flexible de façon constante, afin que toutes nos collaboratrices osent bénéficier de leurs congés menstruels sans crainte, en toute confiance ».

 

Une belle inspiration pour que toutes et tous, employeurs comme employé.e.s, communiquent ouvertement sur le sujet et normalisent la prise de congés menstruels ! Vous êtes curieux.se de découvrir le podcast « Sous le nombril » ? Découvrez-le ici !

 

Téléchargez le e-book Flow Menstruel pour découvrir d'autres histoires d'entreprises flexibles.