8 mythes sur la flexibilité

photo de profilAlix Fieux le vendredi 29 juillet 2022

À l'attention des employeur.e.s flexi-sceptiques… ou pas !

 

Mythe 1 - La flexibilité nuit à la performance : FAUX !

Vous pensez qu’offrir plus de flexibilité aux employé.e.s, c’est faire une concession sur leur productivité ? C’est le contraire !

La flexibilité, c’est se libérer du modèle traditionnel 9 à 5 pour prendre en considération les différentes réalités des employé.e.s dans toutes leurs diversités. Les résultats ?

  • Chacun.e est plus autonome pour organiser ses journées selon ses moments de productivité et ses impératifs à gérer.
  • Avec plus de flexibilité et d’autonomie, les employé.e.s ont toutes les chances de fournir un travail de meilleure qualité !
  • Grâce à la saine performance, il est plus facile de concilier avec succès ses objectifs pros et persos.

 

Mythe 2 - La flexibilité est bénéfique pour tou.te.s : VRAI !

 

La flexibilité est devenu l’un des avantages les plus prisés par les employé.e.s dans le monde du travail. Pour les talents, c’est un facteur de mieux-être et de conciliation !

En plus, la flexibilité est aussi une recette gagnante pour les employeurs !

  • Cela encourage l’engagement, la saine performance et la collaboration.
  • Cela contribue à la rétention des employé.e.s.
  • Cela aide au recrutement et à l’attractivité de la marque employeur.
  • Cela favorise la transparence entre les gestionnaires et les talents.

Bon à savoir : Pour que la démarche soit gagnante, la communication doit être réciproque entre employeurs et employé.e.s.

 

Mythe 3 - La flexibilité est réservée aux entreprises créatives : FAUX !

 

Notre répertoire d'entreprises flexibles nous démontre que la flexibilité est applicable partout : des TPE/PME aux grandes organisations, dans des secteurs différents comme la paie, les TI, l'e-commerce, le marketing, l’industrie textile, et d’autres encore !

Voici comment des entreprises d’ici expérimentent la flexibilité :

  • E-commerce : Chez O2 Web, les RH flexibles contribuent à l’indice de bonheur au travail
  • TI : DevBar, pour le management flexible et l’autonomie des talents
  • Comptabilité : 2C2B Comptable Légal, un cabinet flexible qui prend soin de la motivation de ses équipes
  • Industrie textile : Pour pallier à la pénurie de main d’œuvre, Attraction pratique la flexibilité en région

 

Mythe 4 - La flexibilité est un atout dans la gestion du changement : VRAI !

 

Implanter plus de flexibilité dans son organisation, c’est mettre en place une bonne gestion du changement, exercer votre adaptabilité et favoriser le succès de vos démarches. 

La communication est un facteur clé. Il est important que tous les membres de l'organisation aient une bonne compréhension du contexte et des raisons qui poussent au(x) changement(s). Une belle condition de réussite pour que les changements s’opèrent intelligemment !

 

Mythe 5 - La flexibilité peut nuire au leadership des gestionnaires : FAUX !

 

Le leadership des gestionnaires est déterminant dans un contexte organisationnel flexible. C’est aux entreprises de soutenir les leaders afin qu’ils ajustent leur style de leadership flexible et développent de nouvelles compétences.

  • Un.e gestionnaire flexible mise sur la confiance avec ses équipes, l'écoute active.
  • Il/Elle gère le rendement en se basant sur les résultats, non sur les heures. de travail.
  • La direction des entreprises doit prendre soin de ses équipes de gestion pour s’assurer que tout se déroule correctement.

 

Mythe 6 - La flexibilité organisée, c’est possible : VRAI !

 

Beaucoup d’entreprises ont pour valeur essentielle la flexibilité. Pourtant elles sont encore minoritaires à l’officialiser réellement dans leur politique RH.

  • Afin de garantir le succès de votre démarche flexible, il est important de créer, d’organiser et d’officialiser votre politique de flexibilité. Celle-ci sera utile pour détailler vos mesures et de diffuser clairement auprès de vos employé.e.s.
  • Une flexibilité bien organisée est une flexibilité mieux adoptée et comprise par chacun !

 

Mythe 7 - La flexibilité coûte cher : FAUX !

 

Vous pensez que votre entreprise n'a pas les moyens de pratiquer la flexibilité ? Détrompez-vous, la flexibilité n’est pas un luxe, c’est un mode d’organisation plus souple, qui favorise la conciliation des intérêts des employé.e.s et des employeurs.

Une grande partie des mesures flexibles sont peu coûteuses, voire gratuites !

  • Le télétravail peut vous permettre d’économiser les frais de bureaux ou les subventions liées au transport de vos équipes.
  • Les horaires flexibles sont également simples gratuits à instaurer.
  • La semaine de 4 jours (à 30 heures semaine par exemple) peut vous permettre de réduire le coût salarial de vos équipes.

 

Mythe 8 - La flexibilité favorise les abus d'employé.e.s : FAUX !

 

De nombreux gestionnaires craignent qu'en sondant leurs employé.e.s sur leurs besoins en matière de flexibilité, ce soit sans fin et sans limite. Pourtant, notre expérience nous prouve le contraire !

  • Sonder vos employé.e.s vous aide à viser juste pour instaurer des mesures flexibles qui correspondent réellement à leurs besoins. Au lieu de proposer 4 mesures souples qui ne seront pas utiles, mieux vaut en instaurer 2 qui seront pertinentes pour les collaborateurs.trices.
  • L’idéal est de mettre en place les bons outils pour sonder votre équipe de façon claire et organisée, afin que leurs réponses le soient aussi.

* Le magazine HBR résume aussi les mythes de la flexibilité à la crainte des 5 C : Perte de Contrôle, de Culture, de Collaboration, de Cotisation et de Connexion.

Et vous, quelles sont vos idées reçues sur la flexibilité ? 

Téléchargez notre Guide de la flexibilité pour évaluer le niveau d'agilité de votre entreprise et entreprendre des actions concrètes pour booster votre flex-appeal !