Période des fêtes : faites-vous une faveur, ralentissez !

photo de profilZeineb le lundi 17 janvier 2022

Si nous devions célébrer une réussite cette année, ce seraient sans doute les améliorations en matière de santé mentale et de bien-être que nous avons observé cette année au sein des entreprises québécoises. Bien que ces deux dernières années aient été riches en défis, plusieurs d’entre nous ont appris à lâcher prise et à ralentir, malgré l’instabilité de l’environnement au sein duquel nous travaillons. Mais qu’en est-il de notre relation avec les congés ?

Si les managers encouragent de plus en plus leurs équipes des vacances pour se ressourcer, c’est bien parce qu’il a été démontré par une étude que les vacances ont en fait des effets biologiques positifs similaires à ceux de la méditation. Cette recherche menée par l’Université de Californie, l’Université de San Francisco et Harvard Medical School a également prouvé que les congés ont un impact sur la diminution du stress et un renforcement de nos fonctions immunitaires.

Bonne nouvelle, les Canadien.ne.s sont nombreux cette année à s’autoriser des congés de Noël

Un sondage publié par ADP Canada stipule par ailleurs que 75 % des employé.e.s interrogé.e.s disent qu’ils prendront des congés pendant la période de Noël comparé à 61 % en 2020.  En ce qui concerne le stress pré-vacances, les travailleurs.euses canadien.ne.s y sont de moins en moins sensibles. Les personnes interrogées lors de l’étude déclarent devoir faire en moyenne 21 heures supplémentaires afin de prendre des vacances, soit 13 heures de moins qu’en 2020.

Pas de congés ? Prenez plus des micro-pauses

Bien que les Canadien.ne.s soient plusieurs cette année à prendre des congés, il n’en reste pas moins que plusieurs employé.e.s devront travailler pendant les fêtes. Dans un article publié par Harvard Business Review, Adam Rifkin, entrepreneur et fondateur de PandaWhale, suggère de s’autoriser de courts moments de repos chaque jour afin d’éviter l’épuisement.

D’une autre part, des recherches menées par le Département de psychologie de l’Université de Groningue et l’École de psychologie de l’Université du Queensland concernant l’impact des micro-pauses sur la gestion de l’énergie, énoncent qu’il est important de se détacher des projets professionnels en s’adonnant à un passe-temps comme la marche, la cuisine ou le sport. Ces courtes activités permettent de recharger les batteries et de retourner à ses activités professionnelles avec plus d’énergie.

Plus de mesures flexibles durant les fêtes

Une étude menée par West Monroe auprès de 2 000 employé.e.s travaillant à temps plein dans le but d’évaluer leur productivité pendant les fêtes a révélé que ces derniers.ères sont beaucoup plus performants pendant cette saison. Cette augmentation de la motivation et de l’efficacité s’explique par les mesures flexibles qui deviennent de plus en plus accessibles durant cette période : travail à distance, horaires variables, etc. Les employés n’ayant pas accès à des congés cette fin d’année pourront alors proposer à leur équipe de leur accorder plus de mesures flexibles.

Pour finir, plusieurs moyens s’offrent à nous pour prendre une pause et célébrer nos réussites de l’année. Vacances, mesures flexibles et micro-pauses nous permettront de recharger nos batteries afin d’entamer la nouvelle année avec des défis stimulants et une plus grande énergie.

Signé Zeineb Khalfallah