« Les entreprises ont une responsabilité sociale à mieux considérer la réalité des femmes »

photo de profilAlix Fieux le vendredi 25 mars 2022

Être employeur, c’est être confronté aux multiples réalités de la société, y compris celle des femmes et de leurs menstruations. Pour Julie et Rose Levasseur, fondatrices de Bouffe-moi !, proposer des congés menstruels est une évidence pour participer au progrès sociétal sur ce sujet.

Dans le cadre du projet Flow Menstruel, Flow va à la rencontre de diverses entreprises qui ont choisi de mettre en place cette mesure flexible afin de mieux prendre en considération l’impact du cycle naturel des femmes dans la sphère professionnelle.

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir Bouffe-moi ! : une entreprise montréalaise fondée par deux sœurs enthousiastes et passionnées. Julie et Rose Levasseur se sont donné pour mission de rendre le monde plus beau en offrant une variété d’aliments-bonheur qui font du bien, qu’on mange sans culpabilité et qui sont bons pour l’âme. Leur spécialité ? Des pogos végans, que vous pouvez déguster l’été au marché Jean Talon et prochainement, dans de nombreuses épiceries de Montréal.

Si la bouffe et l’entrepreneuriat sont le quotidien de ces deux jeunes leaders, leurs actions sont aussi guidées par une valeur forte et omniprésente pour elles : le féminisme.

 

L’ingrédient secret d’une bonne bouffe : le féminisme !

Elles nous présentent : « Nous sommes 4 sœurs et depuis toujours, nous échangeons beaucoup en famille sur la réalité des femmes dans notre société. Lorsque nous avons lancé notre aventure entrepreneuriale en 2021, intégrer nos valeurs féministes dans notre ADN d’entreprise a été une évidence. Nous pensons que le fait d’être nouvellement entrepreneures nous donne la responsabilité sociale de défendre une meilleure prise en considération des réalités des femmes. Lorsque nous allons faire nos premières embauches à l’été 2022, devenir employeures va nous donner la chance de prendre soin des personnes qui vont collaborer avec nous dans une optique féministe. Cela va se concrétiser par le fait d’offrir de belles conditions de travail flexibles à notre future équipe et notamment, des congés menstruels ».

 

Arrêter d’invisibiliser les règles

En effet, prendre en compte les conséquences qui peuvent être liées aux cycles des femmes et les accommoder au maximum durant leurs périodes de menstruations est une évidence à la fois professionnelle et personnelle pour Rose et Julie.

« Dans la sphère professionnelle, il y a depuis toujours une tendance (même inconsciente) à invisibiliser les règles des femmes, alors même que c’est ce qui permet au monde de créer la vie. Toutes les femmes ont un jour été confrontées au fait de devoir ranger discrètement leurs protections hygiéniques, de taire leurs crampes ou d’être inconfortables au bureau. Il est temps de rompre ce tabou pour réellement tenir en compte de la réalité des femmes, qu’elles soient étudiantes ou mères de famille ou autre chose encore ».

 

Des congés menstruels flexibles et équitables

Membres de la communauté « les Femmes de tête » sur Facebook, Rose et Julie réalisent également à quel point les congés menstruels sont un sujet engageant et sensible, propre à chacun.e : « Nous sommes conscientes que même si la parole se libère autour des cycles menstruels, cela reste un sujet intime. Toutes les femmes ne se sentent pas à l’aise pour en parler librement au travail ou même pour utiliser le terme de congés menstruels ». De ce fait, pour la mise en place concrète des congés menstruels dans leur entreprise, elles se préparent à s’adapter au ressenti de chaque personne, à réagir au feedback de leurs employé.es afin que tout le monde se sente à l’aise avec leur politique de façon à ce que les mesures soient vraiment bénéfiques. En bref, des congés menstruels pratiqués en mode flexible et bienveillance !

« Nous sommes pour la reconnaissance de véritables congés menstruels, additionnels et complémentaires aux congés de santé habituels. Sinon, comment une femme qui aurait déjà utilisé 5 jours de congés menstruels peut-elle s’organiser en cas de maladie ? Cela ne lui laisse aucune marge et finalement, l’inégalité femmes-hommes se perpétue et on perd la volonté de rétablir l’équité ».

 

Les deux entrepreneures appuient : « En tant que leaders, notre mission est de faire en sorte qu’être une femme ne soit jamais vécu comme un désavantage dans une carrière ».

Vous aimeriez rejoindre une organisation qui prend soin de la réalité des femmes ? Elle est icitte ! Pour 2022, Bouffe-moi ! travaille à l’ouverture de nombreux points de vente pour que les Montréalais puissent goûter aux bons pogos végans en ville. Julie et Rose Levasseur espèrent continuer à bâtir une image de marque forte grâce à des valeurs aussi fines que leurs recettes !

Téléchargez le e-book Flow Menstruel pour découvrir d'autres histoires d'entreprises flexibles.