Retour au travail : ne vous laissez pas décourager par l’incertitude

photo de profilZeineb le lundi 17 janvier 2022

Depuis le début de la pandémie, plusieurs d’entre nous ont développé leur propre routine bien-être afin de protéger leur santé mentale. Celles-ci nous procurent un sentiment de sécurité puisqu’elles nous permettent de prédire ce qui va se passer dans nos journées. Malheureusement, avec l’environnement instable dans lequel nous travaillons, il est difficile de faire des prévisions… Pas surprenant de constater que 44 % des Canadien.ne.s trouvent que l’état de leur santé mentale s’est aggravé depuis environ un an et demi de pandémie, selon un sondage réalisé en mai 2021 pour la Commission de la santé mentale du Canada. Quelles stratégies adopter cette année pour faire face à l’incertitude amenée par Omicron ?

1- C’est ok de planifier en restant flexible 

Planifier des actions et mettre en place une stratégie à long terme est très difficile quand on doit surfer sur les vagues de la COVID-19. Par ailleurs, plusieurs dirigeant.e.s d’entreprise et responsables en ressources humaines ont dû mettre de côté leurs partys de Noël et tous les événements sociaux planifiés des mois à l’avance. Ces changements peuvent non seulement causer des pertes financières, mais aussi de la démotivation auprès des employé.e.s. Et si nous faisions de plans tout en restant flexible ? En situation de crise, il est toujours intéressant d’avoir un plan A, B, C et D. Ainsi, les managers peuvent développer plusieurs stratégies en se basant sur plusieurs hypothèses. 

 

2- Restez optimiste 

Comme mentionné dans le premier point, il est important de baser sa vision sur différents scénarii. Cependant, gardons notre optimiste et basons nos actions sur des hypothèses « réalistes ». Cette démarche vous permettra non seulement de passer à travers les turbulences en mode « zénitude », mais aussi de motiver les membres de votre équipe… qui eux aussi ont besoin d’une lueur d’espoir.

 

3- Soyez reconnaissant.e

Deux psychologues, le Dr Robert A. Emmons de l'Université de Californie et le Dr Michael E. McCullough de l'Université de Miami ont mené une étude au cours de laquelle ils ont demandé aux participant.e.s d'écrire quelques phrases chaque semaine.

Le premier groupe devait exprimer sa reconnaissance pour des événements positifs qui se sont passés, le deuxième groupe devait écrire sur les aspects négatifs et irritants de leurs journées et le troisième groupe devait simplement écrire sur des événements neutres. Après 10 semaines, ceux qui ont écrit sur les événements positifs de leur quotidien étaient plus joyeux et optimistes. À travers cette étude, les deux chercheurs soulignent l’impact positif de la gratitude sur la santé mentale.

Pour la pratiquer, il vous suffit d’exprimer votre reconnaissance aux membres de votre équipe ou simplement de rédiger quotidiennement dans votre journal intime en mentionnant tous les aspects positifs de votre journée.

 

4- Cultivez votre réseau

Bien que le télétravail soit obligatoire en ce moment et que nous ne pouvons pas rencontrer nos collègues dans des espaces de travail ou autour d’un café, rien ne nous empêche d’entretenir notre réseau virtuellement. Que vous aimiez échanger à travers les réseaux sociaux ou inviter vos contacts à une pause-café virtuelle, le réseautage reste un moyen de briser l’isolement et de partager vos enjeux avec des personnes vivant approximativement les mêmes situations que les vôtres.

 

5- Tirez des leçons des expériences passées

Bien que la situation actuelle soit déstabilisante, il ne faut pas oublier qu’elle dure depuis deux ans ! Faites le bilan de vos expériences depuis le début de la pandémie. Nous avons tou.te.s appris des choses sur le travail à distance, la gestion du stress et le management en temps de crise.

Ne sous-estimez pas votre capacité d’adaptation. Vous avez relevé les défis de la première, deuxième et troisième vague de la COVID-19, vous allez sans doute faire de même avec la énième !